mardi 1 juin 2010

Le mystère de la patience...


C'est un superbe livre de Jostein Gaarder, le même qui a écrit Le monde de Sophie.

Mais c'est aussi une belle expression.

De la patience il nous en faut depuis que nous avons monté le hérisson bleu. Il nous en a fallu aussi pour suivre nos enfants dans leur maladie, avec des hauts et des bas.

Aujourd'hui il va nous en falloir plus encore. Nous avons enfin présenté notre projet aux élus déodatiens.

En deux mots, le voilà notre mystérieux secret, celui que nous couvons depuis de longues semaines au creux de nos réunions : nous souhaitons créer un café des enfants dédié aux enfants allergiques et asthmatiques.

Café des enfants, café des enfants...ça ne vous dit rien, quelques-uns (une dizaine) existent en France, notamment pour ne citer qu'eux à Paris, Lille, Grenoble (et non pas Lyon comme nous l'avions précédemment noté - à Lyon, c'est UNE SOURIS VERTE, LA crèche s'il en fallait une, qui organise d'ailleurs des cafés des parents régulièrement), mais le nôtre serait différent.

On ne va pas vous faire le tour du propriétaire, mais il faut imaginer tout ce que porte cette idée comme espoir d'intégration, de compréhension et d'attention pour nos enfants malades.

En effet pour qu'un enfant allergique alimentaire puisse se rendre sereinement dans un espace de restauration, il faut que les petits plats lui conviennent, que rien ne mette en péril sa santé en matière d'alimentation. Il faut de la même manière qu'un enfant asthmatique puisse évoluer dans un environnement sain pour lui... et nous avons également fait le choix que tous les enfants qui le désirent puissent s'y rendre, quel que soit leur état de santé, leur "appartenance" sociale etc.

Nous voulons un endroit citoyen.

C'est un gros projet que nous avons donc présenté aux élus de la ville de Saint-Dié, en détaillant tant la structure que l'alimentation, l'accueil des enfants etc.

Ce projet est né dans notre tête de notre ras le bol de ne pouvoir nous rendre en aucun lieu de restauration avec nos enfants sans développer une paranoïa bien compréhensible (les couverts sont-ils propres, cuisinent-ils à l'arachide, est-ce qu'il y a des mélanges en cuisine....).

Il est né de notre déception pour notre petit garçon qui ne peut pas manger à la cantine alors que "tous ses copains y vont", de ne pas avoir de lieu pour fêter son anniversaire, comme les autres (adieu Mac truc et autres bidules), en dehors de la maison...

Enfin il est né de notre besoin d'avoir une vitrine, pas pour nous exposer nous, mais pour montrer aux gens "ordinaires" les contraintes d'un régime alimentaire, en particulier le côté positif (il va de soi) : cette cuisine est aussi saine et délicieuse.

Aujourd'hui on ne doit plus ignorer ces maladies, on ne doit pas non plus les minimiser.

Nous l'avons dit à nos élus présents lors de la réunion : on met à disposition des défibrillateurs en ville et partout dans les lieux publics. On parle AVC, arrêts cardiaques... et prévention de ces maladies, on communique à outrance sur le sujet...
Demain il nous faudra apprendre les gestes qui sauvent les allergiques : injection d'une seringue d'adrénaline, prise en charge d'un oedème ou d'une crise d'asthme...
Car ces risques sont aussi vitaux, et seront bientôt aussi répandus.

Mais avant cela il nous semble nous au hérisson qu'il est plus important de comprendre les mécanismes de l'allergie et d'éduquer, d'informer, de sensibiliser, tout cela au quotidien.

Aujourd'hui l'allergie touche un enfant sur quatre, certains allergologues annoncent 75% de la population d'ici 2015...
Ces chiffres alarmistes et peut-être faut-il l'espérer, erronés, nous disent une seule chose : nous ne pouvons rester sans rien faire !!

Avec ce café nous voulons interpeller les gens, nous voulons alerter aussi sur les risques en même temps que nous voulons intégrer nos enfants dans cette société qui pour le moment, quelques individus à part, semble regarder les trains passer.

Quand on vous le dit... il nous en faut de la patience...

Nous aurons bientôt une réponse de principe, nous allons bientôt savoir si la municipalité de Saint-Dié part avec nous dans ce projet.
Ensuite nous irons chercher des partenaires un peu partout, pour qu'il voie le jour rapidement, dans le respect d'un cahier des charges qui sera très précis et très lourd.

Ce serait une magnifique aventure, une première dans l'histoire des enfants allergiques et le début d'une nouvelle vie pour eux.

La municipalité de Saint-Dié a déjà prouvé sa générosité et sa conscience des problématiques que peuvent engendrer le fait d'avoir un enfant "différent", avec la Maison du XXIème Siècle notamment, qui fête ses 15 ans d'existence en ce moment.

Nous avons l'espoir que notre projet ne la laissera pas insensible et nous croisons les doigts... vraiment.

Anne et Hugues et toute l'équipe du hérisson

Si vous souhaitez savoir où se trouvent les cafés des enfants, laissez-nous un message, nous vous donnerons les coordonnées de ceux que nous avons trouvés.

5 commentaires:

  1. Bonjour

    C'est vraiment une excellente idée que ce café des enfants. Un endroit en toute sécurité sans avoir à tout surveiller. Du relachement pour les parents et les accompagnants. Un moment de fête pour les enfants.

    Ah bon ? Y'en aurait déjà un sur Lyon ???

    Je comprends très bien la déception de Malo de ne pas pouvoir manger à la cantine et de ne pas pouvoir y aller comme tous ces petits copains et copines. Plus tard Plus tard.

    Bonne chance pour ce magnifique projet.

    Et bon week-end.

    Isabelle

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  3. Bon j'ai raconté n'importe quoi et en même temps j'avais un gros doute : c'est pas à Lyon qu'il y a le café des enfants, c'est à Grenoble. A Lyon c'est la Souris Verte, l'extraordinaire crèche qui accueille TOUS les enfants.

    Je disais donc que si j'avais la possibilité de me rendre dans un café des enfants, j'irais.
    Je disais aussi qu'à mon avis, y'a moyen de voir avec les gérants de ces cafés et tous les bénévoles, parce qu'en fait bien souvent ils mangent bio et frais, ce qui convient bien à nos loulous. Après les histoires de traces et compagnie... faut voir, tout dépend le niveau de tolérance des enfants.
    Et puis oui, quel pied non, de pouvoir, comme les autres parents, aller quelque part et être TRANQUILLE non ?

    Contente d'avoir quelques nouvelles, on espère que vous allez bien ! et merci pour ces encouragement (mais on aura besoin de tout le monde de toute façon alors si on a besoin de vous hop hop, on fera une petite réquisition d'énergie !!!, et si le projet marche ici, pourquoi pas ailleurs justement là où personne n'a encore posé de café pour les enfants...A Lyon par exemple ?...).

    Bon ouikend aussi !

    RépondreSupprimer
  4. Le truc qui marcherait aussi super bien serait une boulangerie/patisserie sans allergène !!!

    Oh là là !

    Le jour ou quelqu'un s'y lance il va faire fureur à n'en point douter.

    Isabelle

    RépondreSupprimer
  5. Ah ça... mais qui sait... on peut rêver d'un monde meilleur même le samedi soir, jour officiel du repos des neurones... entre autres jours ;-)

    RépondreSupprimer

Vos ptites causeries c'est par là...

Related Posts with Thumbnails